FUT 17 – Interview – Rencontre avec Corentin Chevrey de Team Vitality

Récent vainqueur de l’Ultimate Team Qualifier France à l’Olympia, Corentin ‘Rocky’ Chevrey a répondu à nos questions quelques jours après son sacre.

Une prestation impressionnante pour l’un des meilleurs joueurs français sur FIFA 17 et FIFA 17 Ultimate Team qui va lui permettre de participer prochainement à la phase finale européenne…


FUT Club : Tout d’abord, félicitations pour ta victoire à l’Olympia. J’imagine que tu dois être très heureux aujourd’hui ?

Merci, bien sûr, je suis très heureux et surtout très fier d’avoir remporté ce titre.


FUT Club : Tu as du fêter ça, non ?

Bien sûr, on a fêté ça avec les potes après le titre.


FUT Club : Brian nous disait il y a quelques jours que le futur vainqueur devrait avoir un gros mental. A la vue de ta finale, il a vu juste, non ?

Exactement, le niveau de la plupart des joueurs est très proche sur FIFA 17 Ultimate Team. Lors de cette grande finale, tout s’est joué dans la tête.


FUT Club : Avant de revenir sur la finale, on t’a trouvé très à l’aise avec notamment une phase de poules maîtrisée ou tu termines premier et cela malgré l’incident avec les serveurs de FIFA Ultimate Team. Cela n’a pas été trop dur de se concentrer pour le début de la compétition ?

Quand on nous a annoncé qu’on allait devoir jouer sur le mode classique à cause d’un problème avec le serveurs, j’étais vraiment dégoûté.

Je n’avais jamais joué à ce mode cette année étant donné que toutes les compétitions vont se dérouler sur FIFA 17 Ultimate Team cette année. J’ai heureusement réussi à me concentrer et à remporter mes matchs de poule.


FUT Club : Tu survoles donc les poules ou tu termines premier avec sept points. Tu prends conscience à ce moment là que tu peux aller au bout ou tu redoutes le retour sur FIFA Ultimate Team ?

Mon objectif, dès le début, était d’aller au bout dans tous les cas. Après avoir passé les poules et en voyant le bracket, j’ai su que cela serait extrêmement compliqué… Après, repasser sur FIFA Ultimate Team m’a vraiment aidé pour la phase finale.


FUT Club : Tu affrontes ensuite Herozia en 1/4 de finale. Un match difficile, non ?

Très difficile effectivement. Herozia est un adversaire que je joue très très souvent, on se connait donc très bien et ce sont toujours des rencontres extrêmement compliquées.

J’ai réussi à ouvrir le score rapidement puis un second but. J’ai donc plus prendre le large et j’ai ensuite gérer ma fin de match en encaissant un but à la fin sans conséquence.


FUT Club : Tu élimines donc Herozia et c’est ton partenaire de club, Brian qui se dresse sur ton passage. Un match que tu maîtrises bien au vue du score.

Un match qui ressemble énormément à mon match contre Herozia. J’ouvre le score rapidement et j’ajoute un second but au meilleur moment, juste après la mi-temps. Je me fais un peu peur ensuite en encaissant le but du 2-1 mais j’arrive malgré tout à marquer but en fin de match qui m’assure la victoire.


FUT Club : Pour avoir assisté au match, on a vraiment senti que tu as pris l’ascendant sur Brian. A tel point qu’il semble être sorti de son match tandis que toi, tu es resté de marbre. Tu savais que cela pouvait arriver ?

Jouer contre un coéquipier, c’est toujours un peu différent d’un autre match, surtout dans un tournoi aussi important. Je ne pense pas que Brian soit sorti de son match, c’est un joueur très nerveux et expressif, c’est tout.


FUT Club : Enfin, tu affrontes en finale sur Xbox One le néo parisien et champion du monde, Daxe. Un match compliqué puisque tu t’imposes sur le plus petit des scores, n’est ce pas ?

L’ensemble de mes matchs ont été compliqué mais celui la l’a été encore plus. Je connais très bien Daxe et je savais que cela serait difficile de contrer son gros pressing.

Je suis relativement bien rentré dans le match mais au bout d’une vingtaine de minutes, Daxe a commencé à prendre l’ascendant.

Je me suis donc bien concentré sur ma défense, je voulais surtout éviter d’encaisser le premier but qui m’aurait fait très mal.

Je savais qu’à un moment, j’aurais une occasion et qu’il faudrait juste que je la mette au fond et c’est ce que j’ai parfaitement fait en fin de match.


FUT Club : C’est le premier match de la compétition ou tu es plus outsider que favori. Cela t’a fait du bien ?

Je ne pense jamais à ce statut d’outsider ou de favori. Je joue mon jeu quelque soit l’adversaire.


FUT Club : La grande finale donc contre la surprise du jour, CocoVBastos. Pas trop difficile de passer sur PS4 pour le match aller ?

Un peu, le jeu et la manette sur Playstation 4 sont complètements différents de la Xbox One. Il a donc fallu que je m’adapte le plus rapidement possible.


FUT Club : Tu perds le premier match deux buts à un mais tu marques donc à l’extérieur. C’était ton objectif avant de revenir sur Xbox ?

Mon objectif était surtout d’en encaisser le moins de buts sur Playstation 4 car je savais que j’allais pouvoir rattraper mon retard sur Xbox One.


FUT Club : Et sur Xbox One, tu retrouves aussi ton équipe et tes légendes, dont le Roi Pelé. Cela t’a aidé je suppose ?

Cela aide un peu, c’est vrai, mais ce qui m’a surtout aidé, c’est de repasser sur ma console favorite.


FUT Club : Clairement, tu domines le match retour et marque assez tôt dans le match. A ce moment là, tu te dis plutôt qu’il faut surtout que tu défendes ou qu’il faut continuer à jouer ?

L’objectif, c’était surtout de ne pas prendre de risques et de ne pas faire d’erreurs bêtes. J’ai essayé de garder le ballon le plus haut possible en essayant, si possible, de marquer le second but.


FUT Club : Nous savons que, quelques spectateurs, t’ont reproché d’avoir fait tourner vers la fin du match. Veux-tu y répondre ? Sachant que nous, on trouve cela normal, surtout avec 15 000 euros en jeu.

Les spectateurs me l’ont reproché alors que mes adversaires eux, trouvent ça totalement normal, c’est là qu’il y a un problème. J’ai rien à me reprocher, j’ai fait ce que tout le monde aurait fait à ma place. Et, soit dit en passant, faire tourner, il faut aussi savoir le faire…


FUT Club : On a pu voir Brian, que tu as éliminé, sur scène avec toi lors de la finale. Il t’a visiblement très bien coaché visiblement ?

Brian me conseille toujours quand il n’est plus en course dans une compétition. C’est quelqu’un de super important pour moi et je me sens plus en confiance quand il est derrière moi.


FUT Club : Tes prochaines échéances, c’est quoi ?

Les prochaines grosses échéances pour moi, c’est donc la finale e-Ligue 1 mi-janvier et donc la phase qualificative européenne d’Ultimate Team le 4 Février prochain.


FUT Club : Encore un grand bravo à toi Rocky ! Bon courage pour la suite et notamment la phase finale européenne !

Merci beaucoup à vous pour l’interview !


Un grand merci à Corentin pour sa disponibilité et un grand bravo pour sa victoire. Nous invitons d’ailleurs les joueurs qui s’intéressent à l’esport à le suivre sur son Twitter et lui souhaitons bonne chance pour la phase finale européenne de l’Ultimate Team Qualifier.

Pour les photos, on remercie Hugo Brionne – JK !

Pour ne rien rater des informations concernant FIFA 17 Ultimate Team, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook ou à suivre notre webmaster sur Twitter.