FIFA 18 – Impressions – On a joué à la version de l’E3

Alors, non, nous ne sommes pas à Los Angeles malheureusement…

Si les premières informations concernant FIFA 18 viennent d’être dévoilées au grand public, nous avons eu la chance de tester le jeu le 29 Mai dernier à Paris.

L’occasion nous a en effet été donnée par EA SPORTS FIFA France, que l’on remercie grandement au passage, de tester en avant première la première version jouable de FIFA 18.

Une version que l’on pourrait qualifier de beta, de test, bref, assez loin du produit final que l’on aura entre les mains et dans la console en Septembre prochain.

Pendant quelques heures, nous avons donc eu la chance de tester la bête et nous pouvons désormais, NDA oblige, vous livrer nos premières impressions.

Les choses à savoir

Deux modes de jeu étaient présents sur cette version. Les traditionnels matchs amicaux et une petite séquence du mode aventure, toujours avec Alex Hunter.

Concernant les équipes, nous avions le choix entre le Real Madrid, le Paris Saint Germain, Manchester United, Manchester City, Chelsea, le Bayern Munich, Toronto et les Los Angeles Galaxy.

Pour le mode aventure, il s’agissait de retrouver Alex Hunter sous les couleurs de Chelsea avec deux ou trois séquences en vidéo et une mi-temps d’un match contre Manchester United.

Kick off

La première chose qui saute aux yeux dès les premières minutes de notre première rencontre, c’est le rythme. C’est lent, bien plus que sur FIFA 17. Cela ne veut pas dire que vos joueurs ne répondent pas correctement, bien au contraire, c’est plus dans les transmissions que le jeu a été ralenti.

Le ballon part moins vite, y compris les passes lasers qui, en plus, semblent plus approximatives que sur FIFA 17. Il est en effet par rare de voir une passe arriver deux mètres derrière un joueur ou quatre mètres devant.

Le travail réalisé sur les animations se fait sentir lui aussi assez rapidement. Les joueurs sont davantage ancrés dans le sol et leurs mouvements sont bien moins robotiques. Par contre, la protection du ballon est toujours un problème, notamment quand un joueur décide de rester appuyer sur le bouton pour vous empêcher de lui subtiliser.

Au niveau de la construction du jeu, FIFA 18 reste sur le même principe que FIFA 17. Il faut donc beaucoup garder le ballon et attendre la brèche pour espérer marquer.

On n’a pas vu de nouveaux dribbles mais la fluidité des mouvements des joueurs avec le ballon permet de mieux contrôler le joueur et donc de déstabiliser les défenses. D’ailleurs, en passant, la défense de la Juventus semble vraiment de très haut niveau sur FIFA 18.

Gros correctif à mes yeux qui a aussi été annoncé, les frappes en première intention. Depuis des années, ces frappes avaient tendance à s’envoler… Ce bug a été résolu pour FIFA 18 et il est enfin possible de frapper sans contrôle et ça change pas mal de choses, notamment pour les défenses.

Les petits détails qu’on a appréciés

  • Une nouvelle célébration avec le joueur qui mime le fait de filmer le public,
  • La célébration avec le public qui vient près des panneaux publicitaires pour agripper le joueur,
  • Les engagements qui se font désormais, et comme dans la majorité des rencontres réelles, vers l’arrière et avec un seul joueur,
  • La possibilité de faire des changements rapides lors des ralentis qui sont entièrement paramétrables depuis la gestion de l’équipe,
  • Les différentes possibilités pour centrer.

S’il faudra encore attendre un peu pour avoir un avis définitif sur FIFA 18, les premières impressions sont relativement bonnes.

Prochain rendez-vous, la Gamescom ou les premières informations sur FIFA 18 Ultimate Team devraient arriver !

Pour ne rien rater des informations concernant FIFA 18 et FIFA 18 Ultimate Team, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook ou à suivre notre webmaster sur Twitter.

One thought on “FIFA 18 – Impressions – On a joué à la version de l’E3

Les commentaires sont fermés.